SOUTENIR LA GESTION DURABLE DES RESSOURCES NATURELLES EN RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

PAR RINYU MCLAURA BEKWAKE

La République Centrafricaine (RCA) est un pays enclavé qui abrite plus de 80 groupes ethniques différents. Bien approvisionnée en eau par les fleuves Oubangui et Chari, la RCA possède des savanes au nord et des forêts tropicales denses au sud, qui couvrent plus d’un tiers du territoire national. Ces paysages abritent également des bonobos, des antilopes bongo, des gorilles, des éléphants et des chimpanzés.

Cependant, en raison de pratiques d’exploitation forestière non durables et illégales, d’une forte demande en bois de chauffage et de l’inefficacité des cadres politiques environnementaux, les taux annuels de déforestation et de dégradation des forêts en République Centrafricaine continuent d’augmenter. Environ la moitié de la population dépend fortement de l’agriculture et des ressources forestières pour ses revenus et sa subsistance, ce qui a entraîné une augmentation de la chasse aux espèces menacées. Par conséquent, la conservation de la riche biodiversité et des vastes forêts tropicales de la RCA est essentielle pour améliorer les moyens de subsistance des communautés, la santé de l’environnement mondial et les initiatives de développement durable.

Pour soutenir les initiatives de développement durable et les moyens de subsistance, le Service Forestier des Etats-Unis (USFS) travaille dans le Bassin du Congo depuis plus de vingt ans, en collaboration avec les gouvernements des pays hôtes, les universités et les organisations non gouvernementales locales et internationales. L’USFS s’occupe de la gestion durable des forêts et des terres, de la conservation de la biodiversité et des réponses au changement climatique. L’USFS a des bureaux au Cameroun, en République Démocratique du Congo, au Gabon et en République du Congo.

Bienvenu Florentin KEMANDA YOGO, le nouveau coordinateur national de l’USFS en RCA, visite une forêt nationale en Virginie occidentale lors d’une séance d’orientation en avril. Photo par Christopher Reavis.

En novembre 2023, l’USFS a ouvert un bureau en République Centrafricaine (RCA) pour promouvoir et soutenir la gestion durable des ressources naturelles. En RCA, l’USFS a commencé à travailler avec le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, le Ministère des Eaux, Forêts, Chasse et Pêche, les organisations locales et non gouvernementales, les universités et les institutions régionales. Bienvenu Florentin KEMANDA YOGO, le nouveau coordinateur national de l’USFS en RCA, basé à Bangui.

RENCONTRER LE COORDINATEUR NATIONAL

Bienvenu Florentin KEMANDA YOGO est ingénieur des eaux et forêts et titulaire d’une maîtrise en environnement et développement durable. Avec plus de quinze ans d’expérience, il a travaillé sur la conservation de la biodiversité, le développement de l’écotourisme, les processus de gouvernance forestière (APV/FLEGT et REDD+), et les droits des communautés forestières.

« Le soutien de l’USFS en République Centrafricaine est une opportunité de respecter les engagements de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques dans la lutte contre le changement climatique », déclare M. Bienvenu.

Discuter des défis auxquels sont confrontées les forêts du monde entier avec des employés du service forestier. Photo par Christopher Reavis.

Avec le soutien du Programme Régional pour l’Environnement en Afrique Centrale de l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID/CARPE) et de SilvaCarbon, l’USFS est actuellement engagé dans des activités de collaboration avec le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable et le Ministère des Eaux, Forêts, Chasse et Pêche.

Après une session réussie de l’Initiative des Femmes d’Afrique Centrale pour l’Action limatique (WICA) en 2023, un deuxième atelier National a été organisé en mars 2024 pour initier une nouvelle cohorte de 30 boursiers au concept du changement climatique. Au cours de l’atelier, les boursiers ont été initiés aux preuves de l’évolution du climat, à ses impacts et aux réponses mondiales pour lutter contre le changement climatique. Les boursiers reçoivent une formation complémentaire par le biais de webinaires et cinq boursiers très performants, sélectionnés après l’atelier national, reçoivent une formation complémentaire dans le cadre d’un programme intensif diplômant sur la mesure, la déclaration et la vérification des gaz à effet de serre, dispensé par le Greenhouse Gas Management Institute (Institut de Gestion des Gaz à Effet de Serre). Les boursiers sélectionnés auront également la possibilité de participer à des conférences et séminaires nationaux et internationaux sur le changement climatique.

L’USFS collabore également avec la Coordination Nationale du Changement Climatique du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable afin d’évaluer les progrès, les lacunes et les besoins en matière de mise en place d’un système national de surveillance des forêts. Au cours d’un atelier organisé en mars, des participants de la Coordination Nationale du Changement Climatique, de l’Université de Bangui et des techniciens des institutions chargées de la planification des forêts et de l’utilisation des terres, ont adopté une feuille de route pour la mise en œuvre d’un système national de surveillance des forêts en République Centrafricaine. Simultanément, une étude est en cours pour évaluer l’état actuel des efforts de restauration des terres dans des zones spécifiques du gouvernement local.

Lors d’un atelier en mars, les participants de la Coordination nationale du changement climatique, de l’Université de Bangui et les techniciens des institutions en charge de la planification des forêts et de l’utilisation des terres ont adopté une feuille de route pour la mise en œuvre d’un système national de surveillance des forêts en République centrafricaine. Photo par Destin Lokegna, USFS.

Dans le cadre d’un effort plus large de l’USFS pour soutenir les études universitaires dans le domaine de la gestion des ressources naturelles, l’USFS offre également cette année deux bourses d’études de premier cycle pour les autochtones Centrafricains à l’Université de Bangui et deux bourses de maîtrise pour les étudiants Centrafricains à l’École Régionale Post Universitaire d’Aménagement Intégré des Forêts et Territoires Tropicaux (ERAIFT) à Kinshasa, en République Démocratique du Congo. Les étudiants sélectionnés commenceront leurs études cette année.

L’USFS, par le biais de USAID/CARPE, SilvaCarbon et d’autres programmes du Département d’État Américain, continue de collaborer avec les gouvernements hôtes, les institutions intergouvernementales, les universités et les organisations de la société civile pour aborder et promouvoir la gestion durable des forêts et des terres, la conservation de la biodiversité et les réponses au changement climatique dans tout le Bassin du Congo.

USAID logo
SilvaCarbon logo
DOS logo
U.S. Forest Service logo

Laisser un commentaire